CBD en France : comparatif des meilleures ventes et conseils

La plante de cannabis a longtemps été considérée comme un stupéfiant à cause de sa teneur en THC. Mais, les choses ont changé depuis qu’on peut en extraire le cannabidiol (CBD) qu’elle contient. Reconnu pour ses avantages d’un point de vue médical, le CBD a alors très vite inondé le marché français sous forme de fleur ou d’huile. C’est donc l’occasion rêvée de faire le tour des variétés les plus commercialisées dans l’Hexagone et de vous donner quelques astuces au passage.

Le top des ventes

Les diverses boutiques de vente de CBD rivalisent d’inventivité pour proposer à leurs clients les meilleurs produits. Des mélanges les plus excentriques aux appellations les plus insolites, trois variétés se démarquent nettement.

Haze l’as du CBD

La Haze est l’une des plus puissantes variétés du cannabis. Elle fait partie des hybrides qui procurent un sentiment de bien-être et d’épanouissement. Généralement utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires et déstressantes, elle permet au consommateur de voguer vers des contrées inexplorées tout en gardant un minimum de lucidité. Son appellation inspirée de l’anglais éponyme (et signifiant « brume ») en est une belle illustration. Voilà qui vous change !

Aussi, les variétés de Haze offrent une panoplie de saveurs, que ce soit en fleur ou en huile. De la sensation de chocolat au délicieux goût sucré d’un bonbon, vous trouverez de quoi vous ravir. Cependant, les variétés Haze sont difficiles à entretenir. Pour être de qualité supérieure, elles nécessitent une attention particulière. C’est pourquoi il est recommandé d’en acheter dans une boutique légale spécialisée comme Delygreen par exemple.

Le Kush, toujours indémodable

Est-il vraiment à présenter, tant il est consommé ? Lorsqu’il s’agit d’évoquer les principales variétés du CBD consommé en France, le Kush occupe une place de choix. Si les origines de cette plante sont sujettes à interrogations, son efficacité, sa saveur ainsi que son charme ne font certainement pas débat.

Le Kush est un des principaux pourvoyeurs de phénotypes de cannabis. Il a donné lieu à des dizaines de déclinaisons connaissant toutes un succès phénoménal. Ironiquement, la puissance de cette variante résidait dans sa forte concentration en THC. Elle permettait de soigner divers problèmes médicaux comme troubles psychologiques et des douleurs chroniques.

Aujourd’hui, même avec le THC ôté, le Kush n’en demeure pas moins qualitatif. Les saveurs en huile comme en fleur en font un véritable délice pour les amateurs. Toutefois, il est recommandé de ne pas exagérer dans sa consommation.

Le Skunk, l’hybride passe-partout

Le skunk est une variété développée dans années 70, née d’un mélange entre sativa et indica. Il a la particularité d’avoir une teneur en THC légèrement plus élevée que les deux autres, chose qui lui donne un goût particulièrement âcre. Il peut donc provoquer une addiction et des effets psychoactifs si vous ne vous le procurez pas à un point de vente légal où le taux est très mesuré, conformément aux normes en vigueur.

Le stunk provoque une sensation de détente, de tranquillité et de décompression. Il a même donné naissance à de nombreuses variantes disponibles sous une flopée de saveurs. Lui aussi, il est préférable que vous le consommiez dans des proportions raisonnables.

Comment utiliser le CDB ?

Vous avez le choix en plusieurs modes de consommation de CBD. Vous pouvez en faire une infusion. Pour la préparer, il vous faudra un gramme de CBD moulu ou finement haché, une cuillère à soupe d’huile de coco ou de beurre non salé et quatre tasses d’eau bouillantes. Il faudra ensuite faire bouillir l’eau, ajouter l’huile de coco et verser le CBD après l’avoir mis dans une passoire à thé. Quinze minutes plus tard, l’infusion est prête à être dégustée. Vous n’aurez qu’à enlever les résidus.

Vous pouvez également fumer votre CBD comme du tabac. Néanmoins, évitez de l’associer à de la nicotine pour éviter tout risque de dépendance. Optez plutôt pour de la sauge. Ceux qui le préfèrent peuvent même vapoter leur CBD. Cette méthode accélère les effets, mais il faudra que la température de vaporisation se situe entre 160 et 220 degrés.

Votre dernière option est d’intégrer le CBD à votre gastronomie. De nombreux sites spécialisés proposent des recettes simples incluant le CBD. Veillez tout de même à respecter scrupuleusement le dosage indiqué et notez que les effets prendront plus de temps à se manifester.

Comment conserver le CBD ?

Plusieurs facteurs sont susceptibles d’affecter la qualité de votre produit. Les plus notables sont la lumière et de la chaleur. Il est donc impératif d’en protéger votre CBD.

Pour l’huile de résine, il est conseillé de la garder dans son bocal de livraison et de la maintenir dans un endroit sombre et frais. Il en est de même pour les fleurs. D’autres possibilités s’offrent à vous comme les tiroirs ou les bocaux hermétiques. L’essentiel est d’éviter que l’air n’entre régulièrement dans le contenant, au risque de tuer la fleur ou lui faire perdre sa saveur. N’hésitez pas à ajouter un humidor à cannabis dans l’endroit où vous stockerez votre CBD.

Vous aimerez aussi :

Laisser un message